podcast constructeur de maison - la re2020

PODCAST SPECIAL « La RE 2020 »

Pour ce nouvel épisode du PODCAST des Constructeurs de Maisons Individuelles, on se retrouve pour un sujet technique « La R 2020 ». L’objectif de notre épisode du jour est donc de comprendre la RE 2020 et ce qu’elle implique pour les constructeurs de maisons individuelles. 

Alexandre : La RE 2020 est un sujet passionnant dont on entend parler déjà depuis plusieurs mois. Ce qu’il faut savoir c’est que le bâtiment représente aujourd’hui 40% des consommations énergétiques et 25% des émissions de gaz à effet de serre en France. L’objectif de la RE 2020 et donc de poursuivre 3 objectifs majeurs :  l’amélioration de la sobriété et de la performance énergétique des bâtiments, de diminuer l’impact carbone des bâtiments neufs et de limiter l’inconfort estival dans ces mêmes bâtiments.

Zeliha : Donc nous pouvons dire que c’est une réglementation qui est beaucoup plus complète par rapport à la précédente RT 2012. Est-ce que vous avez plus d’informations sur les dates importantes à retenir à ce sujet-là ?

Alexandre : Alors pour les dates, effectivement, plusieurs échéances. On a eu l’échéance du 1 janvier 2022 pour la partie résidentielle, donc RE 2020 applicable à partir du 1 janvier 2022 pour la maison individuelle et le logement collectif. Ensuite viendront 2 autres dates, en juillet 2022 pour les bureaux et les bâtiments d’enseignement et la 3e date à retenir sera l’année 2023 avec tous les autres bâtiments tertiaires, donc commerce, la santé et ainsi de suite qui seront soumis à cette nouvelle réglementation.

Zeliha :  Nous savons aussi que la RE 2020 aborde plusieurs points, plusieurs indicateurs. Justement Alexandre est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur les indicateurs que nous allons devoir suivre dans le cadre de la nouvelle alimentation ?

Alexandre : Vous parliez effectivement d’une réglementation plus complète, elle est effectivement plus complète puisqu’on va dorénavant avoir 6 indicateurs qui vont entrer en ligne de compte pour le respect de cette nouvelle réglementation. On aura des indicateurs d’énergie comme le BBio qu’on connaît mais dont les seuils vont être remontés, le CEP qui est la consommation d’énergie primaire et le CEPNR qui sera donc la consommation d’énergie primaire correspondant aux énergies non renouvelables. On aura également un indicateur confort d’été, qui est vraiment nouveau celui-ci, prenant en compte le degré-heures des bâtiments et donc l’inconfort d’été des personnes résidentes et deux indicateurs carbone, l’IC énergie qui correspond aux consommations d’énergie primaire et l’IC construction qui est lié lui aux composants du bâtiment et au chantier.  Il est calculé depuis une ACV donc c’est à dire sur le cycle de vie du bâtiment. Dans la RE 2020 on retrouve des exigences de résultat bien connus des constructeurs et semblables à celles de la RT 2012, que ce soit la surface des baies vitrées avec le 1/6e de la surface habitable, l’imperméabilité à l’air, la qualité de l’enveloppe et le traitement des ponts thermiques, mais également l’estimation ou le comptage des consommations, tout ça c’est des indicateurs donc connus qu’on a l’habitude de travailler et qui ne vont pas forcément poser de problème avec la nouvelle réglementation. Par contre, la RE2020 nous amènent quelques différences par rapport à la RT 2012, notamment la surface de référence qui passe à la SHAB. On va également retrouver comme on l’a dit que les indicateurs les nouveaux indicateurs carbone, IC énergie, IC construction… et le calcul carbone avec l’ACV dynamique. C’est les 3 nouveaux indicateurs effectivement qu’il va falloir apprivoiser accès à que cette nouvelle RE 2020. On retrouve également au niveau de l’électricité produite les énergies renouvelables auto consommés qui ne sont pas comptabilisés dans la RE2020 et également au niveau de la consommation du chauffage, où outre le chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire qu’on a l’habitude de prendre en compte, là vont également intervenir la partie éclairage, ventilation des parkings et des parties communes et également des ascenseurs. Donc voilà les petites différences par rapport à la RT 2012 qu’il va falloir intégrer à cette nouvelle réglementation 2020.

Zeliha : Et pour les futures maisons Alexandre, quelles vont être concrètement les apports de cette nouvelle réglementation qui apporte pas mal de nouveautés dans le secteur ?

Alexandre : Cette nouvelle réglementation va nous obliger à renforcer encore un petit peu l’isolation de nos maisons. On le constate au sein de notre groupe où nos adhérents sont répartis sur diverses régions climatiques. Malgré tout, tous vont devoir renforcer un petit peu cette isolation. Comme on en a parlé tout à l’heure, on a ce nouvel indicateur de degrés-heures qui arrive dans la RE 2020 et qui va venir compenser ce surplus d’isolation en tenant compte de l’inconfort d’été. On a des journées de plus en plus chaudes, et aujourd’hui nos maisons de base intégreront ces systèmes qui permettront de conserver un petit peu plus de fraîcheur ou du moins une montée en température moins conséquente des maisons pour un confort d’été plus soutenable pour les habitants.

Zeliha : Tout à l’heure vous nous avez également parlé de la réduction de l’empreinte carbone, qu’en est-il de l’indicateur carbone justement ?

Alexandre : Pour nous, l’empreinte carbone est un sujet qui a toujours été d’actualité au sein du Groupe PERSPECTIVES. Nos adhérents depuis plusieurs années, effectivement, mettent un point d’honneur à trouver des artisans ainsi que des industriels à proximité du lieu de construction. Alors certes, on n’est pas 100% dans un rayon de 100 km mais en tout cas, on essaie au maximum de rester sur des productions locales. Maintenant, effectivement, l’indice carbone étant dans la RE 2020, on a les industriels qui sont en train de faire de gros efforts pour baisser l’empreinte carbone et on va voir comment cela évolue au fil des mois puisque le seuil de la réglementation va baisser de 35% entre 2022 et 2031. Donc effectivement, pour l’instant l’impact pour nous est pas très important, mais il faut rester sensibiliser sur le sujet et continuer de trouver de nouveaux produits innovants à mettre dans nos constructions afin de remplir les objectifs de la RE 2020.

Zeliha : Tout cela a un prix et que les prix de maisons vont être impactés ?

Alexandre : Effectivement en fonction des zones climatiques, on constate chez nos adhérents que les efforts à fournir ne sont pas les mêmes. La plupart n’ont pas non plus d’efforts insurmontables à faire puisque nos maisons dépassaient la réglementation RT 2012. Malgré tout, on note une augmentation même si aujourd’hui c’est quand même très compliqué d’isoler la R 2020 avec les augmentations qu’on subit je dirais presque au quotidien, mais nous on chiffre dans le groupe l’impact entre 5 et 7% par maison.

Zeliha : Vous êtes le directeur général d’un réseau de constructeurs de maisons, en quoi le fait d’appartenir à un groupe peut aider un constructeur à réaliser des maisons conformes à la R 2020 ?

Alexandre : Notre réseau est composé d’adhérents ses adhérents sont aussi nos partenaires. C’est eux qui vont venir nourrir les discussions du réseau et ils vont s’entraider les uns les autres. Au niveau du Groupe PERSPERCIVES, on organise des réunions entre adhérents qui est un lieu d’échanges et qui permet effectivement de faire les comparaisons entre les différentes simulations qu’ils ont pour s’entraider. On organise également, lors de ces réunions, des présentations avec nos partenaires, nos partenaires bureaux d’études, que ce soit Maitrise Sud-Est très sud, Energies ou bien des industriels comme Saint-Gobain qui viennent effectivement présenter leurs propres solutions sur la RE 2020 et qui viennent donc alimenter le débat. Tous ces échanges permettent donc à nos adhérents de ne pas rester isolés, de ne pas se sentir seul et de pouvoir confronter leurs idées et repartir effectivement chacun dans leur entreprise avec de nouvelles idées et beaucoup plus sereinement pour préparer cette nouvelle réglementation qui effectivement pour certains a été dur à apprivoiser mais qui aujourd’hui est sur de bons rails et on va vers des jours meilleurs c’est sûr.

Zeliha : Finalement si on devait retenir deux points sur la RE 2020, ça serait que premièrement on part vers des constructions qui sont moins gourmandes en énergie et en carbone et beaucoup plus confortable sur plusieurs points et enfin pour les constructeurs le plus important reste de s’informer et de trouver l’information au bon endroit au bon moment sur cette nouvelle réglementation.

Alexandre : Tout à fait, on arrive sur des produits de plus en plus décarboné, une obligation pour les constructeurs de se tourner vers des produits biosourcés et plus qu’ils ne le font pour l’instant. Et bien sûr, toujours en ligne de mire le confort des habitants, qui va être quand même plus important aujourd’hui avec cette prise en compte de la conformité qui aujourd’hui concerne pratiquement toute la France mais ne se cantonne plus qu’au sud de la France.

Zeliha : Comme pour chaque épisode de notre PODCAST des Constructeurs de Maisons Individuelles, j’aimerais vous donner quelques conseils. Cette fois ce ne sont pas des logiciels mais plutôt quelques pages que vous pouvez consulter pour être incollable sur la RE 2020 :

Vous avez des questions ? 04 72 59 10 70